Europe : Le végétal dans les grandes capitales européennes et les actions développées en sa faveur.

Qui suis-je ?

 

Je m’appelle Guénaël Wagner, âgé de 20 ans, je termine d'étudier la Gestion et la Protection de la Nature dans le cadre d'un BTS Agricole au lycée Jean-Monnet à Vic en Bigorre (65). Natif des Pyrénées et vivant à Pointis de Rivière en Haute-Garonne (31), j'ai toujours été passionné par la nature sous tous ses aspects. Déjà petit, j'accompagnais mon père dans ses missions en montagne, plaisir que je n'ai pas perdu et qui a fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Amoureux des rencontres et des cultures, j'ai toujours voulu voyager et découvrir le monde. Rêve que j'ai pu commencer à réaliser lors de mon stage de BTS, j'ai passé deux mois en Inde à étudier la reforestation et la conservation de l'eau dans la communauté de Sadhana Forest. Découvrant ainsi une nouvelle culture et un mode de vie très différent du modèle occidental. J'ai continué ensuite ma mobilité en Thaïlande dans le but d'admirer tous ces paysages idylliques et apprendre la culture du bouddhisme. Suite à cela, je n'ai que soif de partir et continuer mon apprentissage du monde.

 

Pourquoi voyager en solitaire ?

 

Les premiers voyages se font souvent en famille ou entre amis. Être à plusieurs permet de partager les découvertes, d'avoir des personnes capables de comprendre ce que l’on ressent et aussi de ne pas être seul en cas de baisse de moral ou de problème. De plus, il y a aussi des inconvénients tels que le faite de ne pas être libre de ses décisions, des choix d'itinéraires, des périodes pour rester à tels ou tels endroit. Voyager seul permet aussi d'être plus proche des locaux, on ne reste pas avec sa famille ou ses amis à parler français, on est obligé de s'intégrer à la population locale, d'apprendre à les découvrir, ainsi que leur histoire et leur vie.

C'est pour cela que je souhaite partir seul grâce à Zelidja, j'aime ma liberté et être moi-même maître de mes décisions, je n'aime pas dépendre de quelqu'un dans mes projets. L'intégration avec les habitants est pour moi le seul moyen de bien cerner leurs conditions de vie, je souhaite donc voyager seul pour pouvoir bien m'intégrer. Un voyage comme celui-ci serait sûrement rempli d’embûches et de difficultés à surmonter, mais c'est ce qui en fait sa richesse.

 

Pourquoi voyager en Europe ?

 

Lors de mon voyage dans le cadre de mon stage, j'ai choisis un pays complètement opposé à l'Europe que ce soit culturellement ou au niveau des conditions de vie. Je voulais un vrai choc culturel. L'Inde fut pour moi, la réponse à mes exigences. Maintenant, je souhaite plus découvrir l'Europe car je la vois comme la France, et ses différentes cultures. Basque au sud, Chtit's au nord, bretonne à l'ouest, savoyarde à l'est. L'Europe même si elle est identique à la France, au niveau de vie, chaque pays à ses propres traits culturels que je souhaite découvrir et comprendre.

De plus, mon sujet d’études se focalise sur l'Europe car on y trouve le rassemblement le plus important de pays développés. En Europe, on trouve 70% des 30 pays avec l'indice de développement humain le plus élevé et 43% avec le produit intérieur brut le plus élevé. L'Europe regroupe donc, des pays très riches avec un fort développement humain, ils sont donc en avance et novateurs dans les domaines d’intérêts généraux. Il serait donc normal qu'ils soient leader dans la transition écologique actuelle nécessaire à la survie du monde.

Les capitales européennes concernées sont précisément les suivantes : Paris, Londres, Bruxelles, Amsterdam, Berlin, Copenhague, Stockholm et Oslo. Je les ai choisies pour le fait que les pays nordiques ont la réputation de bien être avancés dans le développement humain, 4 des grandes capitales européennes font parties de ma liste ( Paris, Londres, Bruxelles et Berlin ) et enfin pour des raisons de temps et de transports, il m'est plus simple de me concentrer sur une partie de l'Europe, je ne peux pas prendre en compte les grandes capitales comme Rome ou Athènes qui sont excentrées.

 

Sujet d'étude débouchant sur un rapport

 

Mon sujet d'études se portera donc sur les actions végétales mises en place dans les grandes capitales européennes en faveur de l'écologie ou de l'environnement.

 

En effet, étant étudiant de la formation de Brevet de Technicien Supérieur Agricole spécialisation Gestion et Protection de la Nature ( BTSA GPN ), je suis très concerné par le rapport entre l'homme et la nature. Lors de l'exode rurale,les populations se sont déplacées vers les grandes villes à la recherche de travail ou de qualité de vie meilleure. Maintenant, ces villes débordent d'habitants, par exemple l'agglomération de Tokyo regroupe 37 millions d'habitants. Après 1 siècle et demi d'exode rurale et d'urbanisme, les gens se sont rendus compte qu'ils ont quitté les campagnes et donc la nature au profit du béton et des immeubles.

Au 21ème siècle, les habitants souhaitent retrouver cette nature abandonnée mais tout en restant en ville pour la plupart. Les populations des grandes villes font donc venir la nature vers eux. En effet,d'après une étude de la revue « En vert & avec vous », les français veulent plus de jardins en ville et 1 français sur 2 veut que la ville de demain soit végétale et écologique. Mais ils ne veulent pas d'une nature contrôlée à l'aide de pesticides et avec trop d’entretien, comme durant le 20ème siècle. Des nouveaux jardins se mettent en place comme le jardin de la fondation Cartier situé à Paris, jardin respectant la trame verte de la capitale. Ce jardin a la particularité de se baser sur une gestion du laisser-faire avec un léger entretien ( taille des arbres etc ).

 

En décembre 2015, la conférence de Paris sur le climat ( COP21 ) a permis la mise en place d'un accord pour limiter le réchauffement climatique, accord signé par 195 pays dont les pays que je souhaite visiter. Dans l'optique de respecter ces objectifs, ils doivent limiter l'augmentation du réchauffement mondial entre 1 ,5 et 2°C avant 2100. Ces pays ont donc l'obligation de mettre en place des aménagements limitant le réchauffement climatique comme des tramways en ville ou passer aux énergies renouvelables.

Un autre pilier de la lutte contre la hausse des températures est l’énergie nécessaire aux chauffages des bâtiments. Des bâtiments mal isolés entraînent une perte d'énergie et donc, une production d'énergie polluante inutile. Le développement des toits végétalisés permet d'apporter du « vert » au bâtiment, effet visuel très apprécié par les employés comme les visiteurs. De plus, ils ont un intérêt isolant non négligeable, en effet, une toiture végétalisée permet une économie de 20 à 30% de dépenses énergétiques en chauffage et climatisation et aussi une absorption phonique de 50% plus efficace qu'une toiture classique.

 

L’étude se portera en majeure partie, en amont avec des recherches, des appels téléphoniques ou vidéo, des correspondances mails, des vidéos, des reportages ou toute forme de renseignements. Elle traitera donc, des infrastructures végétales comme les toits ou murs végétalisés, les jardins partagés ou les jardins laisser-faire. L'idée est de comprendre pourquoi il est important de transformer les villes de demain en villes « vertes » et comment on peut y arriver. Durant le voyage, des personnes de différents milieux seront questionnées pour avoir leurs avis sur la ville végétale, des professionnels du domaine comme des paysagistes, jardiniers ou chercheurs seront invités pour expliquer pourquoi cette transition écologique est importante pour l'environnement comme pour la santé publique.

 

Type de voyage

 

Transports :

 

Dans une approche écologique, j’essaie d'éviter au plus les déplacements aériens mais en raison du temps dont je dispose et des lieux que je souhaite visiter pour l'étude, j’opte donc pour les transports ferroviaires. Le train a, pour moi, de nombreux avantages non négligeables :

-Il dessert dans toutes les destinations que j'envisage.

-Le voyage de nuit est possible, ce qui me permet de ne pas perdre de temps sur les journées durant lesquelles je peux rencontrer des intervenants ou visiter des lieux importants pour ma démarche.

-Le train offre une stabilité importante pour pouvoir travailler tout en se déplaçant, en plus des avantages matériels ( wifi, électricités, tables etc ).

-Possibilité de rencontrer des personnes intéressantes, pour mon enrichissement personnel ou pour l'étude.

-Avantage financier, en Europe, il y a actuellement un billet de train permettant d'utiliser tous les trains d'Europe pour un prix unique : l'interail. J'envisage donc de prendre ce billet pour diminuer mes dépenses, j'aurai la possibilité de voyager dans les 8 pays prévus pour un tarif de 245 à 300€ en fonction de la date de prise du billet.

 

Pour revenir d'Oslo direction Toulouse, je compte prendre l'avion car le retour en train serait trop long et j'ai de plus, des obligations familiales durant le mois d'août.

 

Les déplacements dans les différentes villes se fera en privilégiant les transports « éco-responsables » ( vélo, tramway ou à pieds ). Je prévois quand même, dans mon budget, le coût des métros dans les différentes capitales car je ne sais pas encore si je logerai en centre ville, ou en banlieue.

 

Hébergements :

 

L'hébergement sera assuré soit par des amis, que je possède dans ces capitales, soit par un moyen nouveau et très enrichissant que j'ai pu tester en Thaïlande : le Couchsurfing.

Le Couchsurfing, comme son nom l'indique, est le fait de loger chez des locaux sur leur canapé, ou autre, gratuitement en échange d'un apport relationnel. En effet, les Couchsurfers acceptent de loger des inconnus pour faire connaissance, en apprendre plus sur leur culture ou leur pays d'origine. C'est un très bon moyen d'échanges entre voyageurs et locaux. Mon expérience personnelle de cette pratique fut très agréable, j'ai été accueilli par un malaisien vivant à Bangkok pendant 3 jours Il m'a fait visiter des endroits de Bangkok que je ne connaissais pas, il m'a donné beaucoup de conseils et d'aide dans mon voyage, j'en garde un très bon souvenir.

Cette pratique, est donc très économique car elle est gratuite, un gros avantage dans le voyage et très bénéfique pour l'échange avec les locaux.

 

N'hésites pas à laisser un commentaire en dessous pour toute remarque, question ou suggestion. Tu peux aussi me suivre sur les réseaux sociaux.

 

guenaellbac

guenaellbac

Commentaires (1)

Delphine Laissac
  • 1. Delphine Laissac | 27/06/2017

Je te souhaite un bon et beau voyage Guénael, en espérant que ce projet en appelle d'autres et te fasse prendre plein de nouveaux contact.
Maintenant que tu as contracté le "virus de la mobilité" il est impossible de s'en défaire!
Très bonne continuation

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×